L’illusion est la forme sentimentale de la théorie/ Céline Marin.

Céline Marin : rejoint la Dream Team Galerie Metropolis.

Au delà du documentaire social, versus surréaliste, Céline Marin se plait à imaginer une folle sarabande de mythologies comparées, dans des télé-séries aussi extravagantes que  «la rencontre fortuite d’une machine à coudre et d’un parapluie sur une table de dissection»

Le dessin est, pour elle , le moyen le plus simple de donner corps à ses « visions d’hybridations singulières »…

Alors elle dessine:
Avec un humour pop , délicieusement absurde, Céline Marin trace des « Dessins Perturbateurs » d’une figuration distanciée dans une constante oscillation entre sublime et ridicule.

…L’illusion est la forme sentimentale de la théorie…

Galerie-Metropolis-CELINE MARIN-50x65 cm-La Tribu-dessins perturbateurs.JPG
Séries: « La Tribu Minute » 2017

image7.jpg
Séries: « Le Cortège » 2015.

https://i1.wp.com/www.documentsdartistes.org/artistes/marin/diapo1/img/galerie/image20.jpg
Séries: « La chasse » 2014.

https://i0.wp.com/www.documentsdartistes.org/artistes/marin/images/rando-5.jpg
Séries: « La randonnée » 2014

image30.jpg
Séries: « Les joies du bain » 2012

 

Galerie Metropolis: l’histoire.

L’aventure Galerie Metropolis commence à Lyon en 1994, avec des expositions internationales, globales et urbaines: Araki, Combas, Panamarenko, Tony Cragg, les mers de Sugimoto, Elger Esser, Djamel Tatah, Marc Desgrandchamps, Kimiko Yochida, Lacombe–Dejode Le Gentil Garçon… Naoko Okamoto…des presque inconnus alors.

En 2006: Paris
Nous ouvrons une micro galerie 6 Passage des Gravilliers dans le Marais con
sacrée à la création émergeante . Nous commençons avec les bonshommes de neige du Gentil Garçon, S’y succèderont Roman Bernini, Fabien Verschaere, Lacaombe-Dejode, Françoise Quardon, Dea Jin Choi, Delphine Gigoux Martin….

En 2010, la Galerie Metropolis déménage pour un grand espace de 300m2 16 Rue de Montmorency, toujours dans le Marais, quartier d’émergence le plus vibrant et le plus dynamique de Paris.

La Galerie conserve une activité forte à Lyon : Le Berthoir Galerie Privée, Prix des Présidents… Biennale de Lyon…

Découvrir, promouvoir et soutenir les talents de demain avec une programmation atypique, mixant peintures, arts vidéo, dessins, photos, poésies, sculptures, arts du son, performances et depuis Novembre 2017 un Art-Shop des coups de cœur et des éditions + livres publiés par la Galerie.

Souvenirs Souvenirs:

Bertrand Lacombe 1999 jpg.jpg
1999 Lacombe-Dejode « Cabane de Noël »

039 2002.jpg
2002 Combas « Ou voici ou en est la liberté d’expression »

SNB10469.JPG
2003 Lacombe-Dejode « Floating Land 2 »

bib.jpg
2005 Le Gentil Garçon, « Le Grand Bizarre »

D9.jpg
2005 Marc Desgrandschamps « On acheve bien les Chevaux »

191.jpg
2006 Le Gentil Garçon, « 0+0= La Tete a Toto »

00512.jpg
2009 Romain Bernini, « Cargo Culte »

039.jpg
2009 Fabien Verschaere « Pass me the pepper »

0054.jpg
2011 Dejode & Lacombe « The World, The Flesh and The Devil »


2012 Julien Colombier « Highlight Park » 


2012 Greg Semu « The Last Cannibal Supper »

LES SECRETS DE L'UNIVERS.jpg
2012 Agathe Pitie « DIFFERANCE ET BANDE PASSANTE »


2013 Thomas Léon, Vidéo: « il ne fera jamais nuit »

Johann-Rivat-Echoing-through-the-street-2014.jpg
2014 Johann Rivat « Uncivilized »

4.jpg
2015 « Africa Hot Spot »

Ori-levin-Continuity.gif
2016 Ori Levin « Girls : En équilibre sur la fine pointe de l’instant « 

Galerie-Metropolis-Nicolas-Fenouillat-exposition-iron-man2
2017 Nicolas Fenouillat « Iron Man »

cematin.jpeg
2017 Pierre Tilman « Les Bonhommes Sentiments »

 

 

Le Louvre est l’endroit le plus Instagrammé du monde.

Capture d’écran 2017-11-29 à 19.14.29.jpg

Le Louvre est le seul lieu d’art qui est le ‘place to be’, demain la Rue Montmorency?

L’actualité de la Rue Montmorency:

No6Édition/Librairie LOCO. Souscription Livre Anne De Gelas
No9 Galerie Schumm-Braunstien : SOON Salon de l’Œuvre Originale
No16 – Galerie Metropolis Gregory Cumins + Sous-sol Graphics.
No16 (dans la cour) – Jean Brolly : Nouvelle Expo, Vernissage ce soir Sun Xue
No43 – Anne De Villepoix  : Iwajla Klinke
No42-44 – Galerie Bertrand GrimontLukas Hoffmann + Olivier Metzger
No47 – Galerie A1043 :
Comme des Garçons Furniture

 

Galerie Metropolis Artwalk News

leonardo-mundi-1000
Salvator Mundi vendu 450,3 millions de dollars, noire & blanche une photo de Man Ray vendue 2, 6 millions d’euros … Les records de prix historiques, hyper médiatisés donneraient à penser que l’art de collectionner est un domaine ultra réservé aux méga milliardaires … sauf que loin du buzz.

Les chefs d’œuvre de demain sont accessibles aujourd’hui dans les galeries Rue Montmorency Paris 3..

No6Édition/Librairie LOCO. Livre Anne De Gelas
No9 Galerie Schumm-Braunstien : Émilie VIALET et Jean-Philippe CARRÉ-MATTEI .
No16 (dans la cour) – Jean Brolly : Paul Armand Gette
No16Galerie Metropolis Gregory Cumins + Galerie Metropolis Art Shop La quintessence des cadeaux de Noel.
No18Marie Robin: Fabrice Gilod
No43 – Anne De Villepoix  : Iwajla Klinke
No42-44 – Galerie Bertrand GrimontLukas Hoffmann + Olivier Metzger
No47 – Galerie A1043 :
Comme des Garçons Furniture

 

 

Gregory Cumins « Upside Down »

 Galerie Metropolis 16 Rue Montmorency Paris 3.
Vernissage 18 Novembre 2017.

Gregory cumins Parkour1 diptyque acrylique sur bois polypropylène tramé 60x80cm.jpg

Upside Down / Une Vision Paradoxale :
Les figures « en suspension décalée » de Gregory Cumins sont intrigantes et subtiles. Tout y est implicite, léger, fluide, d’une souple harmonie formelle.C’est la délicatesse, vertu rare, à la fois sentimentale et visuelle, qui prévaut sur l’ensemble de ses compositions.

 Anatomie des intentions :
Photo floues ? Tirages décalés? Capture numérique ?Il faut un temps pour reconnaître le peintre Gregory Cumins. Son intention, en rendant indispensable la rencontre physique avec l’original de l’œuvre, est d’offrir une expérience non discursive de la durée.

 Upside Down/ Zéro Gravité :
Les figures sont en apesanteur dans l’espace pictural. Leurs situations peuvent s’interpréter upside down. Les tableaux sont conçus comme des renversements. Pas un effet de style, juste l’invention d’une liberté formelle pour ajouter du sens.

Images Vibrantes/ Simultanéité des États :
Gregory Cumins linéarise, avec une exactitude parfaite, le décalage des poses de ses modèles. La trame dynamise encore les gestes immobiles. Ses portraits sont à fois l’illusion du mouvement et le sentiment du temps arrêté.

Portraits lacunaires / théorie de l’Énoncé Partiel :
Les sujets sont anonymes. Ils flottent, isolés, sans indices narratifs, dans les 2D du plan du tableau. Cette * osmose esthétique avec le spectateur, cette fluidité de perception sont les corollaires du mystère de l’autonomie de l’œuvre.

Images Vaporeuses / présence mise en énigme :
Gregory Cumins recouvre quelque fois ses dessins /peintures d’une feuille de polypropylène tramé. Le trait perd alors sa netteté graphique, la figure semble s’éloigner dans le flou mis en mouvement par la trame. Gregory Cumins fait transiter la présence vers l’absence : * das unheimliche pour questionner la perception du portrait

«Gregory Cumins dessine très bien ce déjà : mot ou trait court, essentiel qui fixe le maintenant et déjà le hier » Laurent Boudier.

Gregory Cumins vit et travaille à Berlin.
Il enseigne la peinture à l’Universität der Künste.

 

«C’est quand le moteur principal devient le prix de l’oeuvre que le feu de la création artistique est étouffé.» Stéphane Chatry.

Capture d’écran 2017-11-02 à 15.05.21.jpg

http://www.artivism-contemporary-art.com/video/35/
Vidéo de la FIAC 2017 au Grand Palais by Stephane Chatry – (https://www.artivism-contemporary-art.com/)

Pretty Things, Prints, Books pour que votre vie soit + intéressante que l’art. 

Galerie Metropolis Art Shop..
See Now, Buy Now, en live: 16 Rue de Montmorency Paris 3
en ligne: Instagram: @galeriemetropolisartshop
Mathieu Mercier, Annette Messager, Guattary, Keith Haring, Sugimoto, W.A Wilson, Johann Rivât, DG Martin, Nicolas Fenouillat, C Colin-Colin, A .McCollum, Pierre Tilman.

 

Faire de la vie une œuvre d’art.

Vagabonder Rue Montmorency dans les galeries/ librairies d’art contemporain du Marais.

031ruedemontmorency01.jpeg

                       Eugène Atget photographie la Rue Montmorency en 1900.

Les Galeries du Rue Montmorency, en partons de la Rue du Temple…

No6 – Édition/Librairie LOCO.
No9 – Galerie Schumm-Braunstien : Horacio Cassinelli « Albums »
No16 (dans la cour) – Jean Brolly : Paul Armaud Gette « L’aurore se lève. Sources, Fontaines & Soulagements ».
No16 – Galerie Metropolis, Shop : Pretty things, prints and book by artists.
No18 – Marie Robin : Fabrice Gilod « Une année Révolutionnaire »
No43 – Anne De Villepoix  : Teresa Tyszkiewicz.
No42-44 – Galerie Bertrand Grimont : Gregory Derenne « Silver » (no42) et Vincent Corpet « Deus Sive Natura » (no44)
No47 – Galerie A1043 : Comme des Garçons Furniture « The Furniture of Rei Kawakubo ».

Vous trouverez de quoi faire de votre vie une œuvre d’art.